S'inscrire
Journal d'un expatrié au Cambodge, vues sur le village monde…

Les éoliennes ont elles du plomb dans l’aile ?

Il n’y a pas que Claude Allègre qui remet en cause l’efficacité des éoliennes. En France un collectif s’est crée pour lutter contre l’implantation de ces sources d’énergie renouvelable. Les grenelles de l’environnement sont sensés favoriser le développement durable, et une des raisons du « départ » de Nicolas Hulot réside peut-être dans la prise de pouvoir des lobbies au grenelle.

Les éoliennes, présentées comme source idéale d’électricité, sont attaquées de toute part. Leurs détracteurs les jugent inefficaces. Ces anti-éoliennes sont soutenus bien-sûr par les lobbies du mais leur voix est entendue par les français. Nombreux sont ceux qui se plaignent du bruit occasionné, les proches voisins de champs d’éoliennes subissent effectivement le bruit incessant de ces grands moulins à vent. Le français, puissant, soutenu par les plus hautes autorités est très actif. Tant au parlement français qu’européen les « consultants » politiques sont à l’œuvre. Dans les médias ce lobby est tout autant actif. Dans de grandes campagnes de greenwashing ainsi que dans de nombreuses émissions il tente d’influencer l’opinion. Lorsqu’ fait une publicité où apparaissent en grand de magnifiques éoliennes pendant toute la durée du spot, alors que l’électricité produite par ces éoliennes représente moins de 5% de la production d’EDF ; le mot anglo-saxon de « greenwashing » prend toute sa mesure.

Il serai stupide et aveugle de ne pas reconnaître les inconvénients observés par les français, effectivement le bruit est une nuisance pour les riverains. Mais d’autres objections, soutenues par quelques uns ne sont pas aussi défendables. Actuellement, certains hurlent que les éoliennes ne sont pas efficaces, ne nous laissons pas manipuler et laissons parler les chiffres (ici). L’efficacité des éoliennes est reconnue partout avec plus ou moins de productivité selon les modes d’utilisation (un champs offshore de 2000 éoliennes ou une dizaine plantée en périphérie d’un village).

Il a été stupide de soutenir que les éoliennes étaient les sources d’énergie parfaites, sans défauts. Il n’existe aucune technologie sans impact, à partir du moment où l’on fabrique quelque chose on rejette des gaz à effet de serre. Il y aura toujours des gens qui préfèreront ne pas regarder une centrale nucléaire plutôt que de voir des centaines de monstres blancs et bruyants. Pourtant cette source d’énergie est très positive, très propre (même dans la durée au contraire du nucléaire). Elle est très efficaces et produit suffisamment d’énergie si elle est intelligemment utilisée. Mais si les français n’aiment pas les éoliennes, les restes de démocratie françaises ne permettrons pas de couvrir nos champs et nos eaux territoriales de cette source d’énergie propre et efficace. Des solutions existent, mais elles sont activement bloquées par les lobbies et le gouvernement.

En effet, le grenelle de l’environnement a rendu impossible ce qui à mon sens représente LA solution pour faire accepter les éoliennes aux français. Par sa règlementation, le grenelle impose une industrialisation des champs d’éoliennes. Celles-ci doivent être nombreuses et des plus grands modèles, les petites éoliennes ne sont plus autorisées. Cette décision est expliquée par le fait qu’une petite isolée est beaucoup plus couteuse, donc moins rentable qu’un champs d’éoliennes en mer. Donc l’industrie de l’éolien ne peut être faite que par de grandes entreprises déjà riches. Il est ici évident que le gouvernement veut aider et protéger de la concurrence les grands groupes français Veolia et EDF, amis du présidents et lobbies puissants.

Ainsi, ce qui représente pour moi LA solution pour faire accepter les éoliennes aux français devient impossible à mettre en œuvre. En effet, ce moyen mis en place en Europe du nord consiste à multiplier les éoliennes uniques. Pourquoi ? Et bien pour ce qui fait avancer les gens depuis toujours, ce qui motive quelqu’un à oublier les défauts de quelque chose : l’argent ! Je m’explique : Chaque personne possédant un peu de terrain peut acheter une ou plusieurs éoliennes. L’électricité produite est rachetée au prix fort par EFD, ainsi une éolienne de plusieurs centaines de milliers d’euros est remboursée avant dix ans. Une éolienne est un investissement très rentable qui rapporte gros. Vous consommez alors une énergie propre, vous faites de l’argent grâce au soleil et vous n’êtes même pas obligé de stopper votre élevage de mouton ou de vaches. Voilà, si les français voyaient les éoliennes comme une source non négligeable de revenus je suis convaincu que les objections disparaitrait. Dans certains villages scandinaves, les habitants de villages se regroupe pour acheter quelques éoliennes, le coût est partager ainsi que les bénéfices. Terminé les gros industriels qui viennent nous gâcher le paysage et nous casser les oreilles pour faire de l’argent sans qu’aucun bénéfice n’arrive dans les poches des riverains.

Alors avant de règlementer les éoliennes comme cela a été fait au grenelle, il est plus urgent de faire accepter cette technologie propre aux français. Et pour cela je pense que « la participation aux bénéfices » est la solution idéale. N’hésitez pas à me faire part de vos observations ou objections car le dialogue est la meilleur façon de régler les problèmes…

source : LGV

Recevoir les nouveaux billets

lire aussi : La règlementation contraignante du Grenelle pour les éoliennes est abandonné

livre à ce sujet : L’énergie du Vent : Les éoliennes au service des hommes et de leur planète

8 commentaires
  1. salut cédric
    tres bon article
    le « seul vrai argument » des anti éoliens réside dans le fait qu’ils ont peurs que leurs habitations connaissent une moins value…..
    rien n’est démontré en plus!!!
    pres de chez moi,le collectif anti éolien balance des arguments bidons que j’avais dénoncés lors de la reunion à la mairie
    ex: trop de bruit???? un tracteur est mesuré à 99 décibels,plus qu’une éolienne….
    faut il interdire les tracteurs dans nos campagnes????

  2. Hello Cédric,
    Une petite remarque, même de grandes éoliennes peuvent être détenues en partie par de collectivités locales ou des particuliers, c’est ce qui se passe au Danemark voire en France.
    Par contre, comme toi, je pense que le débat porte surtout sur l’association des particuliers et des collectivités au montage des projets et aux partages des bénéfices issus de l’électricité vendue par les éoliennes.
    Si les bénéfices étaient mieux partagés, les éoliennes seraient mieux acceptées.
    Certaines communes françaises se sont déjà lancées dans de telles démarches, c’est le cas notamment de la commune de Montdidier .

    Les retombées économiques de l’exploitation du parc éolien de Montdidier permettront de financer plusieurs actions significatives.

    La Régie communale de Montdidier prévoit de réinjecter ces bénéfices de la manière suivante :

    * 1/3, en priorité, aux mesures compensatoires liées à l’effacement des réseaux électriques situés dans le périmètre des monuments historiques, puis pour l’amélioration de la qualité des réseaux de distribution haute et basse tension

    * 1/3 au financement de l’opération Montdidier, ville pilote « Maîtrise de la demande en électricité », notamment pour les aides aux installations performantes de chauffage et de production d’eau chaude, au développement d’outils de communication adaptés et ciblés en faveur des économies d’énergies, de la production d’énergies renouvelables et du développement durable

    * 1/3 à la ville de Montdidier dans le cadre des économies d’énergie, de l’amélioration thermique des bâtiments communaux et de la mise en place d’opérations axées sur le développement durable.

    Pour le reste, je pense qu’il y a d’autres problèmes en France. Notre pays n’est pas assez ouvert aux énergies vraiment vertes car les lobbys des vielles industries (nucléaire, pétrole) et les grandes entreprises ont trop de pouvoir dans ce domaine.

    L’Allemagne a beaucoup misé sur les énergies renouvelables et les petites PME.
    Le résultat de cette politique, certaines PME ont connu des croissances fulgurantes même en temps de crise (SMA Solar, …).
    A l’échelle mondiale, les énergies renouvelables représentent déjà un marché plus important que le nucléaire.
    Malheureusement, la France a favorisé le nucléaire au détriment des énergies renouvelables et aujourd’hui elle continue dans cette même direction.
    Cette technologie reste dépendante de l’état et de grands groupes (Areva…) et elle ne peut pas être vendue à tous les pays à cause du risque qu’elle représente (industrielle ou terroriste…).
    Mais on pourrait parler d’autres technologies (stockage du CO2 et Total et IFP)…

    Je suis certain que si l’on avait réalisé d’autres choix et si l’on misait sur d’autres énergies, l’économie de notre pays se porterait beaucoup mieux.
    Les éoliennes se vendent plus facilement que le nucléaire. D’ailleurs Vergnet, seul fabricant français d’éoliennes procure déjà des machines au Japon, à Taïwan, en Éthiopie…

    Dernière chose, est-ce que tu sais qu’avec le texte de loi actuel du grenelle 2 dont le but est normalement de protéger l’environnement « il sera sans doute plus facile d’autoriser, pour une installation nucléaire de base, un « accroissement significatif » de ses prélèvements d’eau ou rejets dans l’environnement » (source Arnaud Gossement), alors que dans le même temps, il durcit la réglementation sur l’énergie éolienne… C’est le monde à l’envers.
    http://www.arnaudgossement.com/archive/2010/04/19/96227f1eb7e0729c70a1373b5fc3752a.html

    • Effectivement, c’est le monde à l’envers.
      Merci pour cet excellent commentaire qui vient compléter mon article, je vois que nous sommes sur la même longueur d’onde. J’espère que nos concitoyens feront fit de leurs peurs de l’inconnue et resteront sourds aux appels des lobbies négationistes. Ainsi nous pourront, tous ensemble réaliser le grand défi de l’humanité qu’est la protection de notre planète…

  3. nous acceptons « la privatisation » et pas la libéralisation de l’énergie… au travail

    (…) DIRECTIVE 2009/72/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 13 juillet 2009

    concernant des règles communes pour le marché intérieur de

    Considérant ce qui suit:

    (1) Le marché intérieur de l’électricité, dont la mise en œuvre progressive dans toute la Communauté est en cours depuis 1999, a pour finalité d’offrir une réelle liberté de choix à tous les consommateurs de l’Union européenne, qu’il s’agisse de particuliers ou d’entreprises, de créer de nouvelles perspectives d’activités économiques et d’intensifier les échanges transfrontaliers, de manière à réaliser des progrès en matière d’efficacité, de compétitivité des prix et de niveau de service et à favoriser la sécurité d’approvisionnement ainsi que le développement durable. (…)

  4. thanks. it’s a popular blog but you know, we always want more readers… i try to do an english version but it’s a lot of work…

  5. juste un petit commentaire….
    Tout d’abord les anti-éoliens ne sont pas tous des pro-nucléaires, evitez de faire des amalgames svp,
    Ensuite doit-on admettre la notion de sous-administré, lorsque un riverain vivant les nuisances de bruits et d’INFRASONS, proche d’un parc éolien verra son bien immobilier déprécié (de 30 à 40 %) et s’il souhaite vendre SON BIEN, il aura à l’évidence beaucoup moins de prospects voire pas du tout…
    Enfin prenez svp en compte la REVENTE des certificats verts à l’étranger, qui « rentabilisent » considérablement l’investissement éolien….
    Et svp, parlez de la démolition des éoliennes et de l’article 553-L-3 du code de l’environnement qui ne voit toujours pas son décret d’application, donc cette loi est CADUQUE…et les promoteurs et les sociétés d’exploitation le savent pertinemment….
    Le coût de démolition d’UNE éolienne varie en fonction des travaux réalisés entre 500 000 et 900 000 euros, somme que ne souhaite pas dépenser une SOCIETE D’EXPLOITATION, mais que devra mettre en oeuvre le propriétaire du sol ou ses héritiers…
    Enfin, une fois encore,prenez en compte la notion EUROPEENNE de gaz à effet de serre, alors que l’Allemagne a en projet 23 grosses centrales thermiques à lignite…(mines à ciel ouvert dans l’ex Allemagne de l’Est)
    Qui que vous soyez, votre enquête et votre article semble bien imcomplet, voire dirigiste.
    Je vous informe également que EDF a crée EDF ENERGIE NOUVELLE, société déclarée au Luxembourg pour attirer des investisseurs extérieurs; et qui sont ces investisseurs?
    J’attends une réponse de votre par et beaucoup plus d’impartialité….

    • Bonjour, si j’étais impartial je bosserai au Monde (à condition bien sûr que j’améliore aussi mon style). Ce blog n’est pas objectif, mais il tend à reconnaitre les avis différents. Pour la dernière question sur les investisseurs, je ne vois que les Chinois…
      Je n’ai pas dit que les anti-éoliens étaient pro-nucléaire, j’ai dit que les lobbies nucléaires sont anti-éolien. Pour le prix de l’immobilier, vous regarder actuellement. Si les éoliennes privées se généralisent l’immobilier possédant un de ces générateurs prendra au contraire de la valeur. Par sa source de revenus non négligeable et par l’image respectueuse de la planète. Je suis convaincu que la dépréciation n’est valable que dans une société où l’éolien est mal vu. Lorsque celui-ci sera apprécié à sa juste valeur il en sera tout autre (certainement le contraire).
      Nous sommes tout à fait d’accord pour stigmatiser le fait qu’actuellement les grandes sociétés d’exploitation sont privilégiées au détriment des usagers et des collectivités. les lois faites par un gouvernement au service des grands groupes ne peuvent être qu’au détriment de la société civile et de l’environnement. Je le regrette car comme je le dis dans mon article, l’intéressement aux bénéfices de l’éolien pour les particuliers est LA solution de l’acceptation de cette source d’énergie propre par le plus grand nombre.
      Il est temps de retrousser nos manches, nos lâcher nos àpriori et de travailler ensemble pour une société plus respectueuse de la planète. Dans cette démarche l’éolien est évidemment préférable au nucléaire ou au charbon (comme l’Allemagne qui tente ici de relancer une industrie mourante). Il est temps que nous indiquions aux politiques qu’est arrivé l’ère du service à la nation et l’écologie et qu’est terminé le temps des magouilles et des lobbies. Au peuple de reprendre le pouvoir, car le peuple est le seul capable de sauver la nature.
      Comme vous pouvez le voir ici, je ne suis pas objectif !

  6. article intéressant

?>