S'inscrire
Journal d'un expatrié au Cambodge, vues sur le village monde…

Les blindés vietnamiens en route vers Preah Vihear pour aider le Cambodge.

Une compagnie de chars vietnamiens a traversé le Cambodge pour rejoindre la frontière avec la . Alors que l’ONU presse pour ouvrir un dialogue au sein de l’ASEAN, les belligérants se préparent au combat.

Thailand Political Tensions demande l’ouverture du dialogue au sein de l’ASEAN pour enfin régler le différent de frontière qui oppose le Cambodge à la Thaïlande. Pour rappeler les faits brièvement, le temple de Preah Vihear se trouve sur la frontière géographique entre les deux pays. Suite à une dispute de frontière, l’ONU a officialisé le temple comme étant sur le territoire cambodgien. Aujourd’hui, la Thaïlande qui n’a jamais accepté cette décision, conteste et revendique la zone autour du temple (qui deviendrai alors une minuscule enclave cambodgienne).

preah vihearIl est vrai que géographiquement, le temple se trouve sur le plateau thaïlandais qui plonge ensuite sur la plaine cambodgienne. Si la géographie faisait les frontières, Preah Vihear serait en Thaïlande. Mais voila, les frontières sont faites par les guerres et non par la géographie. Lorsque la France colonisa l’Indochine, le Cambodge était presque totalement absorbé par ses voisins voraces ; le vaste empire khmer avait disparu. Les négociations de l’époque avait rendu la plaine d’Angkor Wat aux cambodgiens augmentant la haine millénaire de Taï envers les khmers. Seul le (chouchou de la France) avait gardé Phu Kok et le delta du Mékong annexé recemment.

Je referme ici la parenthèse historique qui pourrait être développée bien d’avantage.

La Thaïlande accepte l’ouverture du dialogue à condition que le Cambodge donne ses territoires avoisinants Preah Vihear. Pour arriver à ses fins et envahir cette portion de territoire malgré l’avis de l’ONU, la Thaïlande provoque l’armée cambodgienne dans le but de la voir réagir et ainsi l’envahir pour éviter le risque pour sa population. Cette tactique est intelligente et montre une certaine connaissance de l’adversaire et ses faiblesses. Le Thaï plus puissant n’attend qu’une occasion pour « moucher » ce voisin haïs.

preah vihearMais les cambodgiens, certes très corrompus, ne sont pas assez stupides pour tomber dans le piège grossier. Aussi l’armée tente d’empêcher ses hommes de répondre aux provocations thaïlandaises (l’affaire du drapeau, puis celle des grenades,…). Mais le risque est important de voir un soldat réagir et donner l’excuse que la Thaïlande attend pour lancer une offenssive.

Pour convaincre son voisin de rentrer chez lui, le Cambodge demande de l’aide aux autres voisins. Et comme toujours dans l’histoire du Cambodge, ceux qui aident demandent des compensations importantes (Phu Kok avait été obtenu par ce biais).

Des chars vietnamiens traversent le Cambodge et la fournit ses avions de chasse.

preah vihearJe peux vous dire que le choc a été grand pour le témoin qui m’a raconté la scène. Il y a 20 ans l’homme a vu les chars vietnamiens arriver pour « libérer » le pays des khmers rouges. Ces vietnamiens sont restés ont pillé les ressources et emporté les richesses d’un pays pourtant à l’agonie.

Il a cru mourir de peur samedi, tôt le matin en voyant à nouveau une colonne de blindés vietnamiens, emprunter le même chemin, 20 ans après pour à nouveau « sauver » le Cambodge !

Ces blindés sont envoyés pour faire peur à la Thaïlande et pour faire un poids dans la balance des négociations. Mais le Vietnam, comme la Chine ont obtenus de belles compensations pour cet aide. Outre leur influence renforcée au sein de l’ASEAN et la perte de crédibilité du capitaliste thaï, le Vietnam et la Chine louchent sur les réserves pétrolières trouvées dernièrement au Cambodge. (d’ailleurs le Vietnam à déjà offert de fournir le pétrole dont le pays a besoin en attendant de pouvoir exploiter lui-même ses ressources, en échange de droits d’exploitation futurs)

preah vihearL’escalade de la violence et de la préparation à la guerre inquiète les ONG présentes au Cambodge et affolent les expatriés. Le risque d’un embrasement de la région est faible mais réaliste. Les puissances régionales et internationales ne laisseront pas s’enflammer le sud-est asiatique. Trop sensible, la région a beaucoup d’intérêts et attire le regard des USA mais aussi de la Chine et de L’inde. Aucun de ces grands n’a intérêt à la guerre entre la Thaïlande et le Cambodge, encore moins l’ASEAN. Seule la Thaïlande peut vouloir une guerre pour retrouver une popularité nationale perdue au moment de la crise des chemises rouges…

source : LGV
A lire :
Mise à Jour : Mon informateur habite Ha-Tien. Le dimanche 13 février, à 20h une dizaine de chars ont traversé la frontière. Les soldats en tête de convoi ont dit à mon ami qu’ils allaient à Preah Vihear.
Ma source est sûre mais elle peut avoir mal compris ce que le soldat lui a dit. Il peut aussi s’agir, comme le supposaient certains, d’une livraison d’armes ou d’un retour d’exercices.
En tout cas, je ne parle pas d’invasion dans mon analyse ; cette colonne de chars ne peut être qu’un moyen de pression pour convaincre la Thaïlande de rentrer chez elle.
Aux vues du « buzz » suite à l’article et aux vues de l’efficacité du bluff face à l’armée thaï ; je dois préciser que je ne travaille pas pour le gouvernement cambodgien, et même si mon information à peut-être favorisé un retour aux négociations je revendique mon indépendance et la véracité de mes sources.

26 commentaires
  1. Situation tendue en effet qui cache comme toujours des histoires de gros sous.

  2. Etes vous certain de ne pas avoir trop forcé sur le Yaba?

  3. L’article est intéressant mais un peu d’objectivité n’aurait pas été plus mal.

    Il me semble difficile de savoir qui a commencé cette énième querelle et encore plus de se fier aux médias locaux des deux pays (le Cambodge prétend évidemment que c’est la Thaïlande qui a commencé et la Thaïlande énonce bien sûr le contraire). Et pas de réponse apportée par la communauté internationale, ni de rapports sur la matière, Comment pouvez-vous affirmer que la Thaïlande est à l’origine du conflit (« le piège grossier ») quand les experts ne le savent pas eux-même? J’ai envie de dire que des deux cotés, il y a des nationalistes et des fous prêt à faire n’importe pour mettre de l’huile sur le feu.
    En plus vous ajouter que tout le monde veut éviter la guerre, sauf la Thaïlande…je trouve cela quand même osé. Vous diabolisez sans raison ce pays dans tout votre article en le présentant comme le grand méchant. On peut penser (à juste titre) qu’un conflit pourrait asseoir le pouvoir d’Abhisit (PM thaï) pour les prochaines élections, mais on pourrait dire la même chose pour Hun Sen (PM cambodgien) qui voudrait ré-affirmer le sien. De là à en affirmer que la Thaïlande souhaite et organise une guerre…C’est un pas bien hasardeux.

    Ces deux pays font partie de l’ASEAN et ont des relations commerciales, une guerre ne profiterait à aucune des deux nations. Imaginez un instant les conséquences pour les deux pays.

    Je n’arrive pas à trouver les infos indiquant l’arrivée de chars vietnamiens à la frontière cambodgienne mais si c’est vraiment le cas, cela ne ferait qu’accélérer l’escalade des provocations. Il ne manquerait plus que la Chine et les Etats-Unis s’en mêlent pour clore le bal.

    J’espère vivement qu’une solution sera trouvée rapidement car ce conflit dure depuis trop longtemps pour n’avoir pas été résolu.

    • L’objectivité n’existe pas et n’a jamais existé. L’histoire a toujours été le fruit de la subjectivité de certains…
      Cela mis à part, je comprend vos remarques. Je n’ai pas cherché à présenter la Thaïlande comme le gros méchant, désolé si cela ressort de mon article. Par contre je persiste dans mon analyse à dire que la Thaïlande a des intérêts dans la guerre que le Cambodge n’a pas. Une guerre n’aiderai pas à la réélection de Hun Sen (qui le sera de toute façon vu son soutien du Vietnam et la peur des USA de trop s’opposer au pays qui l’a battu) eet aiderai certainement le gouvernement thaï à assoir sa crédibilité…
      Pour ce qui est des chars, c’est normal que vous ne trouviez aucune informations puisque je vous livre une exclusivité ! Les blindés ont traversé le pays en toute discrêtion parce que le gouvernement cambodgien connait l’impact psychologique néfaste qu’aurait les chars viets sur une population qui se souvient encore de la « libération ». J’ai cette information de sources sûres qui ont elles-même vu les chars sur la route.

      • à MR K
        vu de votre côté ! qui est l’agresseur ? votre analyse n’est pas abouti !
        Vous saviez que le jour où il y avait l’escalade militaire (entre le 04/02/11 et 07/02/2011) , il y avait des représentants thailandais à Phnom-Penh , en train de négocier…Les compagnies thais ont du manque à gagner en cas de conflit armée , car leur exportation vers le Cambodge valait plusieurs milliards de § .
        Comme Hun Sen a dit , ils signent avec les mains et effacent avec les pieds , il n’a pas tout à fait tort .
        Lors de l’époque de Protectorat Français (1863-1953) , les thais avaient signé le traité Franco-Siamois de 1907 , et la carte tracée 1904-08 ! pourquoi La Thailande ne veut rien savoir .
        On va observer l’évolution de la situation actuelle .
        Pourquoi la Thailande ne veut pas l’intervention de l’ONU ? leur stratégie : c’est négocier un côté et renforts de troupes l’autre côté . Un moment de négligence de notre part , ils nous envahissent.
        Cette méfiance est actuellement enracinée chez les cambodgiens .
        On a jamais revendiqué nos provinces : Surin , Trat …non plus.
        Mais ce qui est à nous , c’est à nous . On les garde et à n’importe quel prix .
        Les thais n’ont rien à gagner avec le conflit armée avec le Cambodge . Les mannes que rapportent le Cambodge , n’est pas négligeable ( tourisme , exportations , compagnie aérienne …).
        Qu’ils s’arrêtent de  » jouer le chat et la souris  » !!!

  4. Le temple de Preah Vihear, comme la Thailande toute entière appartenait au peuple Khmer. Mais bon je sais je sais…
    Si la Thailande ne veut pas goûter le parfum de la guerre, elle intérêt à rentrer chez eu au plus vite pour résoudre leur problème interne…
    Il en est de même pour les Vièts: Vous n’êtes pas non plus les bienvenue chez nous…

    Laissez le peuple Khmer vivre en PAIX S.V.P !!!

  5. Bonjour LGV,

    Dans la lutte pour libérer le pays khmer des serres des voisins, nous avons besoin des preuves concrets. J’espère que vous compreniez mes intentions. Mon adresse courriel peut éventuellement servir le contact entre nous.

    Chhay

  6. @LGV
    Etes-vous sûr que les blindés vietnamiens étaient en route vers Preah Vihear ? Quelles sont vos sources ? Pouvez-vous le confirmer ? Je voudrais bien vous croire, mais je pense qu’on ne peut pas affirmer des choses sans preuves.

  7. Bonjour LGV , je trouve votre analyse très intéressant .
    Vous avez raison , dans l’histoire du Cambodge , c’était toujours les guerres avec les SIEMS ou avec les YOURNS .
    Quand les KHMERS perdent la bataille avec les Siems , ils avaient demandé l’aide à des Yourns , puis lui laissaient une province , une île… pour récompense .
    Inversement quand ils perdaient avec les Yourns , ils demandaient aux thais puis une autre province pour les Siems .
    Kampuchea Krom au Vietnam , et plusieurs provinces actuelles en thailande , Surin …la population parle khmère , gardaient les civilisations cambodgiennes , chantes , danses , traditions … pourquoi ? parce que ces territoires étaient cambodgiens , tout simplement.
    A notre époque , l’histoire semble recommencer ! mais d’une autre façon .
    Selon mon opinion , pour coloniser un pays ou annexer une province , ça va être très difficile . On sait que dans ce monde moderne , chaque pays cherche à développer leur économie , c’est plutôt une guerre économique que chacun doit affronter . Les commerces des 3 pays ( Thailande , Cambodge , Vietnam) s’élèvent à plusieurs milliards $ d’échanges .
    On ouvre les yeux sur tout : tourismes , ressources naturelles , pétroles , bois , les main-d’oeuvre…tout ce qu’on peut gagner de l’argent , on le fait .
    Mais normalement , l’argent doit rentrer à la Caisse de l’état , mais c’est pas toujours le cas . Au Cambodge , la corruption est sa mode de gestion quotidienne .
    Je reviens sur le sujet .
    A propos des colonnes de chars , c’est probablement pas vrais .Puisque les vietnamiens utilisaient des chars russes , style T 54 …Selon les photos , on dirait les vieux chars français de la 2 eme guerre, équipés des pneumatiques , un peu démodés …Chars de Sihanouk , utilisés contre les manifestations …
    Et si c’est réel , les risques sont graves , pour le Cambodge et pour les 3 pays .
    Le problème de Preah vihear , les thails n’ont qu’à respecter la décision de la Cour de La Haye de 1962 et pour le problème de bout de terre de 4,6 km 2 , elle doit étudier sur la carte tracée en 1904-1908 , carte tracée franco-thailandais . Le traité Franco-Siam de 1907 doit être respecté .
    Ce conflit semble un prétexte pour la Thailande.
    Il y a des problèmes sociaux en Thailande . La pression des Chemises Jaunes sur le Premier Ministre thailandais , pour l’élection prochain.
    Au Cambodge , je ne pense pas que le Premier ministre , a besoin du « Patriotisme  » pour se faire réélire , puisqu’il est déjà favori . A moins qu’il veut mettre en place son fils , un général de l’armée pour sa succession .Mais , ça m’étonnerai , puisqu’il est encore jeune ( env. 60 ans).
    Le Cambodge , sortant de l’enfer des Khmers Rouges , n’est pas assez costaud pour avoir une confrontation armée avec la Thailande . La volonté du patriotisme n’est pas suffisante , pour gagner une guerre de front .
    On avait constaté lors de la guerre Khmer Rouge/vietnamienne en 1978 , il fallait seulement 1 semaine pour que l’armée vietnamienne met à la porte des KR.
    Ces KR vantaient toujours qu’ils sont forts , ils ont gagné la guerre contre les impérialistes américains , mais ils étaient chassés du pouvoir d’une durée très courte .
    Ils étaient très forts avec la population civile , plus de 2 millions de morts et mettaient le pays à plat . Les conséquences des folies d’un groupe de personnes (ANGKAR LEUR ) , les cambodgiens doivent encore supporter plusieurs décennies . La stratégie actuelle , vis à vis , des 2 voisins , c’est éviter à tout prix des guerres.
    On doit à tout prix , recourir à l’ONU . La France notre protecteur à l’époque (1863-1953) , doit nous aider à solutionner pacifiquement , ce conflit de frontière.
    D’ailleurs , je ne comprend pas , le traité Franco-Siamois 1907 n’avait pas précisé clairement sur la carte des 2 pays , le bout de territoire en question . Si c’est le cas , Il fallait dire merci à ce gouverneur de Cochinchine à l’époque.
    Du côté Vietnam , récemment , lors des poses des bornes de la frontière , les paysans cambodgiens se plaignaient de la perte de leur terre ancestrale . Il y a même l’intervention d’un député , mais non concluant.
    C’est improbable , que ces paysans cultivaient depuis des années sur le territoire d’un autre pays .
    Le peuple cambodgien n’a pas et n’aura pas besoin d’une guerre .
    Il y en a beaucoup de pauvres dans ce pays .
    Eradiquer les corruptions , améliorer les développements économiques , le Cambodge sortira de cette galère laissée par le groupe de fous de Khmer Rouges.

  8. @LGV
    Si votre affirmation est complètement fausse, vous n’avez pas l’impression que vous êtes en train d’inciter à la haine entre les peuples asiatiques et que vous êtes en train de véhiculer des rumeurs dangereuses ? Vos sources ne sont-elles pas que des rumeurs ? Soyez responsable et confirmez SVP vos dires !

  9. Bonjour à tous

    Je voudrait faire quelques précisions historiques sur le problème de frontière au niveau de Preah Vihear.

    « Il est vrai que géographiquement, le temple se trouve sur le plateau thaïlandais qui plonge ensuite sur la plaine cambodgienne. Si la géographie faisait les frontières, Preah Vihear serait en Thaïlande. Mais voila, les frontières sont faites par les guerres et non par la géographie. »

    La frontière sur la chaine des Dandreks été définie par le traité de 1904 comme se trouvant sur «la ligne de partage des eaux », soit, la ligne constituée des points les plus haut de la chaine. La commission en charge de la délimitation ont placés le temple au cambodge, bien que la ligne de partage des eaux le placait en thailande. La différence entre les deux lignes constituent la zone revendiquée par la thailande.

    Le jugement de La Haye en 1962 (documents accessibles en ligne) a conclus que, même si il y eu une erreur dans le tracé de la ligne (imputable, peut être, à la difficulté de placer avec exactitude la ligne de partage des eaux), le gouvernement siamois a tacitement reconnus le tracé de multiples fois. Le tribunal a donc jugé que le temple (le temple, pas le reste de la zone contesté) était au cambodge.

  10. Bonjour LGV ,
    je viens de trouver un article sur KI-MEDIA du 20/02/2011 , le titre :
    HUN MANET SENT TO SIGN THE TEMPORARY CEASEFIRE DEAL WITH THHAILAND.
    A la fin de l’article , l’interview du PM thailandais ( texte original):
    ABHISIT DIMSSED REPORTS THAT CHINA AND VIETNAM SUPPORTED CAMBODIA IN THE DISPUTE. HE SAID NO COUNTRY WOULD WANT MORE TENSION.
    traduction en français , par Geogle Traduction :
     » Abhisit a rejeté les rapports que la Chine et le Vietnam a aidé le Cambodge dans le conflit.Il a dit qu’aucun pays ne veulent plus de tension. »
    Déjà votre article court dans le Monde entier.
    On attend la vérité ou le bruit de couloir , la bénéfice sera pour qui ?

  11. En principe, je m’astiens à commenter ou à me débattre sur un texte pourri. J’y vais tout droit dire mes 4 vérités…il faut apprendre à nos enfants à réagir autrement vis-à-vis de nos voisins, assoiffés de haines envers le peuple Khmer.

    Pour comprendre l’histoire des Khmers je vous conseille les livres du Pr Tach Toan… ou aller directement sur le banc de l’école d’Inalco,EFEO…

  12. Une fois de plus je constate la bêtise des hommes, et à mon âge, bien pas si vieux que ça, je commence à être fatigué des éternelles querelles entre les peuples, mon désir de paix ne peut aller jusqu’à ces contrées en ébullition, mais je constate que c’est une constance dans l’histoire humaine en générale, que de se battre entre nous, car jaune blanc rouge noir ont est tous pareil, on aspire à la tranquillité, quoique je me demande si certaines personnes ne trouve pas un grand plaisir à semer la discorde…
    Dernier article de DAN : BéliardCrighton et Cie additif lundi 21-02

  13. J’ai cherche un partout sans trouver l’histoire de l’invasion vietnamiens du cambodge comme vous aviez rapporte, en Francais et en Anglais, en Asie, en Europe, and en Amerique. C’est vous avez invevnte cette hsitorie ou pas? Sinon, donnez moi, s’il vous plait, la source de cette hsitore de cette recente invasion Veitnamienne du Cambodge. Merci. Naranhkiri Tith Ph.D. Washington DC

    • Bonjour, effectivement je suis à l’origine de cette information.
      Mon informateur habite Ha-Tien. Le dimanche 13 février, à 20h une dizaine de chars ont traversé la frontière. Le soldats en tête de convoi ont dit à mon ami qu’ils allaient à Preah Vihear.
      Comme je l’écris dans l’article, ma source est sûre mais elle peut avoir mal compris ce que le soldat lui a dit. Il peut aussi s’agir, comme le supposaient certains, d’une livraison d’armes ou d’un retour d’exercices.
      En tout cas, je ne parle pas d’invasion dans mon analyse ; cette colonne de chars ne peut être qu’un moyen de pression pour convaincre la Thaïlande de rentrer chez elle.
      Aux vues du « buzz » suite à l’article et aux vues de l’efficacité du bluff face à l’armée thaï ; je dois préciser que je ne travaille pas pour le gouvernement cambodgien, et même si mon information à peut-être favorisé un retour aux négociations je revendique mon indépendance et la véracité de mes sources.
      Cédric

      • bonjour Cedric!
        je vous prie de bien vouloir supprimer mon commentaire ci-dessous :
        20 février 2011 08:33 .
        Ce commentaire est adressé à un autre commentateur ,mais son texte n’est plus là.
        Je suis régulièrement LE GRAND VILLAGE.
        Merci et bonne continuation !

        • J’avais supprimé le commentaire parce qu’il était justement injurieux. L’injure et la publicité (spam) sont les deux seuls motifs pour disparaître du blog, j’essaie au maximum de ne pas censurer la parole des lecteurs. Merci d’être un fidèle lecteur et merci pour vos commentaires.
          Cédric

      • En lisant votre article et votre réponse, votre comportement est irresponsable car on ne publie pas ce type d’information avec  » mal compris ».
        Et pourquoi, osez-vous dire ceci :
        « Pour ce qui est des chars, c’est normal que vous ne trouviez aucune informations puisque je vous livre une exclusivité ! Les blindés ont traversé le pays en toute discrêtion parce que le gouvernement cambodgien connait l’impact psychologique néfaste qu’aurait les chars viets sur une population qui se souvient encore de la « libération ». J’ai cette information de sources sûres qui ont elles-même vu les chars sur la route. ».
        Sophal.

        • Bonjour,
          Le « mal compris » est juste une sécurité pour ceux qui veulent en savoir trop. Je suis sûr de mes sources, et je pense le dire clairement dans l’article. Parce que mon information a fait le buzz, j’ai pris des précautions pour ne pas entrer dans des débats trop passionnés.
          Je pense que l’information a été fournie avec assez de précautions pour assumer mes responsabilités. Il y a vraiment eu des chars vietnamiens qui ont passé la frontière ce soir là, mais pour ce que j’en sais, ils sont rentrés chez eux avant d’avoir rejoins PP…
          Ceci est un blog d’analyse géopolitique, je ne suis pas objectif et ne désire pas l’être, sinon je travaillerai pour un journal.

  14. @Naranhkiri Tith : il n’y a pas d' »invasion au sens historique » du Vietnam par le cambodge. Vous ne trouverez nullement dans les livres d’histoire cette mention. L’histoire est trop récente pour parler d' »invasion » mais en effet, cela s’assimile à une forme de colonisation/de controle du Vietnam de son voisin le Cambodge.

    Si vous voulez des infos, renseignez vous sur la période de « libération » du Cambodge par la Vietnam, des liens entre l’actuel Premier ministre et le gouvernement vietnamien. Tout se fait en total discrétion. Il y a aussi l’histoire de l’ile de Phu Quoc, ile cambodgienne devenu vietnamienne à la libération.

    Regardez les frontieres du cambodge et vous verrez que les tensions ont toujours été palpables avec ses voisins la Thailande et le Vietnam pour le controle des ressources (et notamment à la mer).

    Bref, les voisins ne sont pas fait priées de profiter de la guerre civile du Cambodge pour en profiter un peu à leur avantage, dans une optique géopolitique.

    Un article intéressant sur le sujet:
    http://fr.altermedia.info/international/cambodge-linvasion-vietnamienne-continue_7531.html

  15. @BlindMan, et LGv par la même occasion, au sujet de Phu Quoc (Koh Tral en khmer)

    Je vous livre ce que l’on trouve sur Wikipedia (en anglais) :
    « In 1967, during the Sangkum Reastr Niyum, Norodom Sihanouk aimed to make the border internationally recognized; in particular, in 1967, the North Vietnamese government recognize theses borders. As written in an article from Kambudja magazine in 1968 (and quoted in the Sihanouk website), entitled « border questions », this border definition recognize that Phu Quoc island is in Vietnamese territory, even if Cambodian claims have been made later. »

  16. Visitez le site Ki-Media pour avoir une information riche et non censurée de l’actualité cambodgienne !!!

?>