S'inscrire
Journal d'un expatrié au Cambodge, vues sur le village monde…

Le sexe dans la culture Khmer

Suite à mon expatriation récente au Cambodge, je vous présente ici quelques particularités de la culture khmer. L’idée m’a été donnée par Fransiscopolis qui vient de s’expatrier aux USA ; voici donc mes morceaux choisis de « mode de vie à la Cambodgienne ».

Premièrement, vous devez comprendre que les gens vivent et dorment ensemble, aussi le concept de vie privée leur est complètement étranger. Voici une clef pour comprendre les us et coutumes des campagnes cambodgiennes autour de .


sexe CambodgeOk, pour garder mon audimat, je vais commencer par une habitude khmer plutôt « différente » des nôtres : J’ai été surpris de voir que tout le monde touche le pénis des petits garçons. Pas seulement les parents, mais aussi les inconnus. Ainsi lorsque de nouvelles personnes rencontrent mon fils, certaines (les mamans) « tirent » littéralement sur son tuyau à inonder les fourmis. Déjà voilà une habitude quelque peu déroutante pour un européen plein de tabous comme moi et pour une canadienne (très légèrement) puritaine comme ma femme. Mais ce n’est pas le plus … « déroutant » ; lorsque les bébés pleurent, les mamans ont pris l’habitude de « masser » le pénis de leur moutard. Oui, vous m’avez bien lu, les mamans masturbent leurs bébés pour les calmer et les endormir ! Et c’est très efficace. Une maman est venue voir le docteur chez qui je vis, toute affolée et lui a demandé de soigner son fils stérile. Le docteur surpris du diagnostic précoce de la maman lui a demandé pourquoi elle pensait que son fils est stérile.

« Lorsque je le masse pour l’endormir, son pénis ne durcit pas, est ce qu’il va pouvoir avoir des enfants si son pénis ne durcit pas ? »

sexe CambodgeVotre première réaction est certainement la même que la mienne : ce n’est pas très sain de masturber son fils de 2 ans pour l’aider à dormir. Mais en essayant d’oublier tout mes tabous et mes conceptions puritaines hérités de siècles de pudibonderies religieuses ; j’observe qu’il en résulte une relation beaucoup plus naturelle avec la sexualité. Je ne parle pas ici du complexe d’œdipe car je n’ai pas passé assez de temps immergé dans la culture khmer pour apprécier ce concept ici. Mais il n’y a pas ce tabou de « bouh c’est sale ! », que je trouve si négatif dans notre culture. En effet si c’était si sale, pourquoi certains prennent beaucoup de plaisir à mettre des pénis dans leur bouche ? (OK voilà une petite touche d’humour, un peu graveleuse, mais qui reflette la réalité de nos relations avec notre sexualité).

Autre résultat de l’absence de tabous (sexuels parce qu’il en existe beaucoup d’autres), il est normal et accepté que pendant les menstruations de l’épouse, le mari se rende au « karaoké ». Puisque vous ne vivez pas au Cambodge (et que vous n’avez pas saisi le pourquoi des guillemets) je tiens à préciser qu’en Asie, les karaokés et les salons de massage sont très répandus ; et que certains proposent des services plus « privés » que des chansons en groupe ou des massages ayurvédiques. Voilà, tout le monde à compris ? OK, donc il est normal qu’un mari aille voir quelques filles de joie pendant que sa femme est « indisponible » ; surtout parce que l’homme est considéré faible fasse à la volonté de son bas ventre (un point commun avec nous !), ainsi la femme préfère voir son mari forniquer avec une pro plutôt que d’aller voir la voisine. Vu comme cela je les comprend.

Il est peu être un peu rapide de faire un lien entre les massages maternels et les visites mensuelles au bordel, mais il est certain qu’ici les hommes n’ont pas besoin de se cacher pour céder au volontés de l’olisbo. Par contre, comprenez moi bien, je ne cherche pas à dire qui a raison ou tort, je cherche juste ici à partager ma surprise et mon intérêt face aux différences culturelles entre les peuples. Pour en conclure que la richesse réside dans la diversité et que la monoculture mondialisée est un danger pernicieux…

source : LGV
A lire :

39 commentaires
  1. Ah voila en effet un article peu courant de la part « Le grand village ». Mais c’est très bien aussi car la sexualité un un point commun entre tous les humains.
    En effet les pratiques sexuelles peuvent différenciées d’un pays à l’autre, au Japon par exemple les bains sont parfois publics avec les gens entièrement nus.
    La culture judéo-chrétienne nous a habitué à être très pudique, les catholiques l’étant encore plus que les protestants chez qui la sexualité est plus naturelle , il n’est qu’à constater le mariage des pasteurs.
    Alors si l’on va au bout du monde comme tu le fais, il est évident que certaines pratiques doivent te dérouter. Mais, vivant là bas, tu as du remarquer la statuaire beaucoup plus « permissive » des pays orientaux, par rapport à notre statuaire occidental beaucoup plus « réservé ». A Katmandou il n’est pas rare de voir des statues d’hommes avec leur sexe en érection, va faire ça en Europe…
    Mais tout de même, ce que tu décris par rapport aux enfants est quand même deconcertant, mais je serais comme toi, ne sachant pas les tenants et les aboutissants d’une telle culture je me garderai bien de la juger !
    @+ Cédric !
    Dernier article de DAN : Les caisses dépargne

  2. Très instructif, et j’aurai un peu le même avis que Dan : gardons-nous bien de juger qui que ce soit en quoi que ce soit !
    Sinon, j’aurai aussi appris qu’à l’avenir, quand on me proposera d’aller faire un karaoké, il faudra peut-être que je me méfie ^^
    Dernier article de Damien : Elle court- elle court

  3. ……. quand je pense que j’ai du mal à m’endormir……….. !! ;o)
    Dernier article de phyll : 1664

    • Effectivement, Phyll, voila peut-être une solution pour tes insomnies !
      Et oui Damien, lorsque l’Asie a exporté ses karaokés en Europe ils ont « oublié » de nous expliquer quelques détails…
      Enfin j’espère que les fidèles lecteurs que vous êtes apprécient d’apprendre de nouvelles choses sur des cultures lointaines ; car je pense en faire d’autres.
      Merci pour votre assiduité et vos commentaires qui m’encouragent et me permettent de garder un pied dans ma jolie ville natale.
      A bientôt, et si vous ne savez pas où aller pour vos prochaines vacances, venez à Kampot au Cambodge, vous y serez très bien accueilli et je viens d’ouvrir une crêperie !

  4. heu…. un peu loin pour venir manger une crêpe !!….. ;o)
    tu t’installes donc là bas !?!…..
    Dernier article de phyll : 1664

  5. Gloups!!!
    y’a des karaokés à Kampot? Et, tu crois que je vais venir avec ton père…..

  6. En effet, je ne voudrais pas rentrer dans cette connerie avec vous mais en tant qu’une cambodgien, j’ai du mal à vous laisser vous moquer de ma culture en disant « culture khmer ». S’il vous plaît ce n’est pas avec une période très courte et quelques personnes que vous connaissez, vous pouvez faire des conclusions pour les « khmers », c’est très lourd. Pouvez-vous garder du respect pour une nationalité? Je sais que mon pays n’a rien à apprécier ni à respecter. Il est juste un pays de merde sous développé qui n’a pas de capacité de se survivre sans aide internationale. Et alors? Pour l’instant vous tous vous êtes en train de quiter vos pays de bonheur pour retrouver la vie de merde pleine d’humanité dans mon pays dont vous vous moquez.

    Certaine information dont vous mettez il y a des chose vrais. Le fait de toucher les penis des garçons quand ils sont petits ce n’est pas interdit et ce n’est pas quelque chose de mal « C’est vrai ». Masturber les penis des petits pour les faire dormir, je n’ai jamais entendu, s’il vous plaît, j’ai vécu peut être plus longtemps que vous dans mon pays(depuis que je suis née). Ce tabou que vous dites « culture khmer » je n’ai jamais entendu. Une hypothèse, peut être le bébé a de problème d’herny, c’est juste une hypothèse. Est-ce que vous avez cherché à comprendre pourquoi ces minorité de femmes khmers, que vous connaissez, font ça? demandez à elles avant de faire comprendre au autres des choses pareilles.
    La deuxième information que les cambodgiens vont aux karaoké, aux massage pour trouver des putes « C’est vrai ». Ce que je n’aime pas dans votre article ce sont des conclusions plein de méchancheté. Je sais que des peuples occidentaux sont très fort pour critiquer et vous n’êtes jamais contents de rien et vous n’appréciez de rien dans vos vies. Pour vrai dire, dans vos regards, tout va mal dans ce monde. S’il vous plaît apprendre à apprécier des gens autour de vous et accepter ce qu’ils sont même si critiquer des autres vous faire du bien mais ce n’est pas si mieux que ça.

    « Les femmes préfèrent que leur maris aillent voir des pro que de voir des voisines », est-ce que vous avez réflechit avant de taper cette phrase? Est-ce que vous avez assayé de comprendre si vous étiez à la place de ces pauvres femmes qui sont soumis sans pouvoir de se montrer ni de se plaindre car la société n’accepte pas.

    Ca vous fait plaisir, ah? de vous moquer d’un peuple qui ne peut se plaindre et qui ne sont même pas au courrant de ce que vous êtes en train de dire. J’ai honte si j’étais vous qui êtes en train de vivre dans un pays dont vous vous moquer. Ce pays vous donne l’abris, ce pays vous acceuille, ces peuples vous rendent la dignité que vous n’avez pas dans votre pays. Et vous, vous moquer d’eux.
    Si les maris vont aux karaoké où plus claire vont voir des putes ou encore plus claire vont avoir des 2émes, des 3éme, des centième femmes, vous croyez que c’est ce que leur femmes « préfèrent ». C’est dégeulasse ce que vous utiliser comme mot « préfèrer ». Les femmes ou les hommes, nous avons le même coeur, le même sentiment amoureux!!! « Elles préfèrent…  » Vous, il y a les choix?
    Non, Messieur. Pour elles, il n’y a pas de choix. Elles ne préfèrent pas!! mais dites- elles, qu’est ce qu’elles peuvent faire? Le divorce est mal vu dans la société. Ils sont obliger de vivire ensemble même s’ils ne s’aime plus. Les hommes cherchent ailleurs parcequ’ils peuvent faire ce qu’ils veulent, les femmes acceptent de souffrir. On reste ensemble pour les enfants. Les putes c’est parcequ’elles sont pauvres. Merde!!! tout ça, tous ces mals, et vous, vous moquez des mals des autres.

    Je suis désolé si ce que j’ai écrit est méchant mais votre article m’a rendu très triste et vous m’avez donné encore plus de mauvaise impression sur votre peuple. Si mon pays vous aide à vivre mieux que votre pays s’il vous plaît respect le et si non, quittez et vous pouvez vous en moquer.
    Bonne chance pour continuer à vous moquer

    • Chère Ream,
      Je suis désolé de votre interprétation de cet article. Je n’ai jamais cherché à me moquer de la culture khmer. Au contraire c’est une culture et un peuple que j’aime, et si je met en évidence les différences entre nos peuples c’est pour montrer à mes contemporains français qu’il n’existe pas de solution unique et qu’il n’y a pas une meilleur culture qu’une autre. Je tente de montrer dans cet article que la richesse et la raison réside dans la pluralité.
      J’ai essayé de ne jamais juger des coutumes qu’effectivement je ne connais pas encore assez, s’il est une culture que je juge et critique ici, c’est la culture judeo-chrétienne pleine de tabou qui a forgé l’histoire de mon pays. Le Cambodge est un pays riche de sa culture et son peuple, j’ai décidé de m’y installer pour fuir l’individualisme occidental et pour rencontrer des personnes différentes.
      En aucun cas je ne souhaite me moquer, et toutes les informations citées sont de sources sûres. Je ne dis nulle part que les mères puissent être stupides de « masturber » leur bébé (notez que je ne dis pas masturber mais masser). Si vous ne connaissez pas cette pratique (qui existait en France il y a encore peu), elle est pourtant répandue dans les villages pauvres entourant Kampot.
      En ce qui concerne les karaokés, je dis que les femmes préfèrent cela aux voisines, en effet il est évident que c’est un moindre mal et que si les femmes avaient réellement le choix, elles garderaient leurs maris à la maison. Je suis désolé si je n’ai pas été assez clair à ce sujet, qui mérite pourtant plus d’attention ; en effet la séparation homme / femme est grande et les femmes sont encore trop souvent assignées à résidence pour s’occuper des enfants pendant que les hommes regardent la télévision (boxe khmer) en buvant de l’alcool de riz…
      Pour conclure, je m’excuse si je vous ai donné l’impression de me moquer de votre culture et des khmers, ce n’était pas du tout l’intention, j’aime votre pays et je partage cet amour avec les français qui n’ont pas encore eu l’occasion de venir voir d’eux même comment le Cambodge est beau, voila mon intention première : réduire les fossés creusés entre les cultures et présenter aux français ce pays dont je suis amoureux afin de partager cet amour.
      Merci de me lire et merci de votre commentaires très utile pour le débat.
      Cédric

  7. Et bien voila ce que j’appelle un échange culturel, et c’est bien Cédric de ne pas avoir mis ce commentaire à la corbeille comme, peut être, certains auraient été tenté de le faire.
    Rien que pour ça je trouve ton blog intéressant car, je pense que tu respectes les différences culturelles.
    Et ça, cela devait être souligner !
    Dernier article de DAN : Gilbert Betton

  8. Salut Cédric,
    Très bien ton sujet d’une part et ta réponse d’autre part.
    Cependant, il aurait été intéressant que dans cette réponse, tu développes un peu plus ton rejet de la culture judéo chrétienne, terme créé de toute pièce par Karl Marx !!!
    Le parallèle avec le bouddhisme aurait du également être évoqué, mais là, je me fais plaisir …….
    Bonne chance et, à un de ces jours devant une crêpe.
    Philippe

    • Merci Phil et Dan pour vos commentaires encourageants. Je ne supprime jamais les commentaires, sauf ceux qui n’ont rien à voir avec le sujet ; et je suis très heureux d’être lu par des khmers et très satisfait de devoir préciser ma pensée avec ce genre de commentaires constructifs. Pour ce qui est de mon rejet de la société judeo-chrétienne, il n’est pas intégral, je critique juste ce que je connais le mieux, mais c’est vrai que je suis tenté de m’épancher d’avantage sur le sujet. Je ne suis pas sûr de passionner mes lecteurs, et comme tu le sais je suis très sensible à la culture bouddhiste, et j’aimerai trouver des sujets pour développer ces idées sans ennuyer mes lecteurs. Alors si vous avez des idées, n’hésitez pas…

  9. monsieur !
    En surfant dans l’internet , j’ai trouvé votre article par hasard !
    Je suis cambodgien . J’ai 60 ans.Je suis en France actuellement , mon épouse est française et on a 3 enfants .
    Je trouve bizarre votre article :
    - à propos de l’histoire de toucher le pénis d’un enfant de 2 ans ,
    Je peux vous rassurer que dans ce pays , ce n’est pas une pratique courante .Je suis né à Kompong Cham , 120 km de Phnom penh , vers l’Est.
    Cette pratique là , je n’ai jamais entendu .Faites attention à vous , la pédophilie coûte très cher , que ce soit au Cambodge ou ailleurs.
    - pour le Salon ( karaoké , massage …)
    Vous n’avez jamais traversé Babès , Strasbourg St Denis…à Paris , en Belgique , en Thailande , Il y en a partout , mais seulement , on les appellent autrement .C’est nous les hommes qui ont le devoir de respecter notre épouse et inversement .
    Passez , quand même un beau séjour au Cambodge , soleil , la plage …ici il neige.

    • bonjour Kaunla,
      J’ai du faire une erreur dans mon article, sans m’en rendre compte j’ai du faire une allusion pédophile ou quelque chose de ce genre, je ne comprend pas : vous n’êtes pas le premier à en parler, mais je ne crois pas que ce soit le sujet de mon article. En effet, seuls les cambodgiens touchent au « zizi » de mon fils, et ils ne le « massent » pas. Pour ce qui est des enfants khmers dans les villages, seules leurs mères les massent et aucun bareng ne leur touche leur pénis. Voila pour la pédophilie qui n’a rien à voir avec le sujet développé ici.
      Je connais Kompong Cham, effectivement cette pratique n’est pas très répandue et elle tend à disparaître avec les habitudes médicales occidentales. Par contre elle existe encore. Je m’excuse pour n’avoir sans doute pas été assez prudent lors de la rédaction de cet article ; en effet les faits sont avérés et vérifiés, mais vous focalisez beaucoup sur le « sexe » (la faute à mon titre) et ainsi est perdue la notion importante : celle qui n’y a pas une vérité absolue où le « blanc » à toujours raison ; mais une somme de cultures qui enrichissent nos sociétés…
      En tout cas, merci pour vos commentaires, et j’encourage tout ces khmers « débarqués » en France malgré eux, malgré la guerre et le génocide ; à retourner au Cambodge pour retrouver ce beaux pays et cette culture très riche.

      Cédric

      • Bonjour , Cedric ,
        merci de votre réponse et de votre précision sur le sujet . Probablement , je n’ai pas bien compris le sens du mot « SEXE » , comme titre de votre article et me laisse embobiner par certains commentaires des lecteurs .
        Au début , j’ai lu votre article , puis les commentaires des lecteurs. Certains commentateurs avaient écrit (plaisanté) sur la comparaison de la masturbation des petits garçons avec des petites filles .Probablement la personne est perverse ou juste pour plaisanter…
        Ce qui est très gênant pour moi , en tant que père , puis grand-père d’une petite fille , d’une petite française , d’origine khmère.
        Le sexe d’un enfant, sous entendu , masturbation ou rapport sexuel avec un enfant , nous les cambodgiens n’en parlent même pas.C’est un crime. Pour moi ,comme 99 % de mes compatriotes , c’est un déshonneur ,un désastre .
        J’ai passé ma vie et ai travaillé en France , depuis 1977 , j’ai lu beaucoup d’articles parlant du Cambodge .Ce qui me gêne et ce qui me révolte , c’est qu’il y a certains touristes qui vont au Cambodge pour avoir des plaisirs , des rapports sexuels , avec des enfants (pédophiles).Ils savent très bien que ce sont des enfants très pauvres , très misérables , qui viennent des bidons ville et qui ont besoin de quoi pour se nourrir . Ces petits cambodgiens sont victimes de la pauvreté de notre pays , la période d’après-guerre et après la folie des Khmers Rouges.Le Cambodge manque encore des structures sociales d’aide aux enfants en détresse.
        Je m’excuse d’être un peu hors du sujet , mais c’est un message que je voudrais m’ adresser à certains adultes malades de sexe avec les enfants.
        Vous n’êtes pas obligé de publier ce courrier , si vous pensez que ce commentaire n’a rien à voir avec votre recherche.

        Mes salutations.

        • Au contraire, j’approuve complètement, surtout que je suis venu vivre au Cambodge avec mon fils de 2 ans. Même si ce commentaire est hors sujet (il parle tout de même du même pays), cette partie du site est libre, je considère qu’elle ne m’appartient pas, je supprime uniquement les spams ou les injures (il n’y en a que rarement).
          Pour ce qui est de la pédophilie, c’est un grave problème, en particulier pour le Cambodge où le peuple est pauvre. Mais par modestie vous oubliez de mentionner un détail, ce même peuple est beau. C’est un grand mal pour le Cambodge où les autorités peinent à poursuivre les sadiques, tous occidentaux il faut le préciser (il y a un tourisme sexuel asiatique aussi : les chinois et les japonnais ont des goûts et parfois une imagination extravagants). Ils sont encore nombreux à polluer ce pays de la sorte, et l’on croise encore trop souvent un vieux, gras et puant se promener avec une jeune fille khmer. D’accord, ces filles sont souvent majeures (même si elles paraissent 13 ans), mais le pire se cache dans les chambres d’hôtels complaisants. Il est important de ne jamais tolérer un tel comportement si l’on en est le témoin.
          Mais ne pas l’accepter n’est pas suffisant, nous devons lutter bien plus contre ces agressions ; en Europe comme en Asie du Sud-Est. En plus de la pédophilie, le tourisme sexuel en général est une plaie pour le pays. Même si c’est une ressource, celle-ci ne profite qu’à quelques mafias.
          Effectivement, par votre commentaire, vous avez ouvert une fenêtre sur un sujet important. Voila je voulais vous répondre pour vous dire que vous êtes le bienvenue pour tout les commentaires que voulez poster ; et pour féliciter pour votre petite-fille.

          Cédric

  10. Félicitations! Je viens de découvrir ton expédition au Cambodge! Félicitations. Tres beau pays. Nous y avons passé 2 semaines en début d’année à Sihanoukville aupres de proches. Ce fut riche à tout niveau.
    Dernier article de David : Wasteland- au pays des déchets- le film documentaire émouvant!

    • rien que de savoir où tu as été laisse présager quelques expériences mémorables. Tu n’as été qu’à Shianoukville ? Désolé mais autant dire que tu n’a pas vu le Cambodge. La prochaine fois, viens à Kampot faire un tour sur mon bateau au milieu des mangroves et des villages préservés. kampotboat.com

  11. Bonjour LGV
    Etonnant, j’ai vu par deux fois que vous avez utilisé le mot masturber
    (le pénis de leur moutard. Oui, vous m’avez bien lu, les mamans masturbent leurs bébés pour les calmer et les endormir !
    certainement la même que la mienne : ce n’est pas très sain de masturber son fils de 2 ans pour l’aider à dormir.)
    Cambodgien depuis plus de 60 ans, marié à une femme de Kampot, et vécu plus de 30 ans au srok, je n’ai jamais entendu que les mamans khmers masturbent leurs bébés.
    En êtes vous sûr que c’est du masturber? Est ce massage des testicules?

    Je comprends bien les réactions de Ream et kaunkla, naturellement ça les choque, c’est par ce que vous avez mal présenté votre amour pour cette culture.
    J’ai appris que les mamans khmères prennent bien soin de leurs progénitures ,
    Elles se soucient énormément de problème de testicules de leurs fils.
    C’est pourquoi chaque petit matin les mamans, autrefois, avec leurs salives massent les testicules de leurs bébés pour parer au maladie type cancer de testicule plus tard. Attention je ne dis pas que c’est efficace, mais c’est une pratique assez courante , et qui n’a rien à avoir avec la masturbation (pénis).
    C’est bien de créer un blog, puis écrire…
    Mais savoir écrire objectivement, sans faire mal c’est une autre histoire.
    Cordialement

    • une petite phrase sur l’objectivité : si vous en voulez, allez sur les sites d’info. L’intérêt d’un blog c’est justement sa subjectivité.
      Pour ce qui est de masturber son enfant je l’ai appris par un docteur qui est au Cambodge depuis 30 ans et qui lui aussi connait bien le Cambodge…

  12. Bonsoir.sinon c rentable la creperie?lol (je sais hors sujet)
    Moi je décolle le 25/03 pour PP. je suis de tani, vous connaissez?

    • La crêperie est fermée, je voulais passer plus de temps avec mon fils et sur mon bateau… Je ne connais pas Tani.
      Que vas-tu faire à PP ? des vacances ? Il faut venir nous voir à Kampot

  13. REAM * : ta réaction est très représentative de la caricature khmer : jaloux et orgueilleux (entre autre !) . Le Khmer est incapable d’assumer sans faire de la victimisation outrancière, c’est toujours la faute d’un autre ! Sois plutot reconnaissant aux occidentaux de venir visiter ton pays, d’y dépenser des $ et de s’appitoyer sur ses habitants en finançant toutes ces ONG .

  14. A bernard 33 !
    votre texte est un peu dur quand même , pour nous , les khmers !
    Jaloux : vous n’êtes jamais jaloux dans votre vie ! Que ce soit dans le travail ou la vie de tous les jours . Si vous dites non , c’est que vous êtes un menteur :
    Je peux vous citer quelques exemples concrets , en France :
    - Dans mon emploi actuel , chaque fin d’année , l’entreprise récompense ses salariés sous forme des « Avancements au choix  » , au titre de mérite .Or chaque fois que , c’est mon tour de le recevoir , j’ai eu droit de la part des collègues français . Mais ,moi , je ne répond pas , j’encaisse . C’est dans notre coutume. Eux , ils sont contents. Dans leur tête , Ils préfèrent quand même que c’est un français de souche qu’un français de papier ( jaloux ou haines )
    -Dans la vie de tous les jours : en 1985 , un cambodgien avait acheté une Audi 80 et avait stationné , dans la rue , devant le pavillon d’un français . Celui-ci était venu frapper à la porte , pour qu’il enlève sa voiture . Le monsieur n’était pas content , il avait dit : « enlevez la voiture , je n’arrive pas à digérer , quand je mange sur ma terrasse  » . Quelques parts , je ressens mal ! ou le monsieur n’aimait pas les immigrés ou bien à cause que l’étranger roulait une voiture plus cher que lui et c’est une allemande .
    -moi , je suis jaloux , je ne partage pas ma femme avec les autres ( car certains gens le font ici , heureusement ce n’est pas la généralité).
    Donc vous voyez que la jalousie , c’est humain , pas forcément que les Cambodgiens .
    Orgueil : = estime excessive de soi même ,fatuité , vanité : selon Larousse.
    Je ne pense pas qu’on est orgueilleux . Si c’est le cas par rapport à quoi ? svp !
    Je pense qu’ Il faut employer le mot  » fierté  » peut-être , ce sera plus juste .
    J’aime La France , j’avais appris le français à mon école dans notre village depuis 1957 (en CP) à Kompong Cham . Au lycée , on avait des programmes français à 80 % et pendant l’Armée en 1972 , lors de la guerre avec des Khmers Rouges , la Marine cambodgienne utilisait les messages en français .
    Or, on n’est pas si orgueilleux que ça , les khmers ( ils auraient dû utilisé le cambodgien) .
    Probablement , si certains deviennent orgueilleux , c’est à cause de l’Occident qui les avait inculqué . L’image de marque des gens des pays occidentaux dans les pays pauvres , fait penser aux gens de ces pays , que ici , c’est le paradis .
    Les $ :
    - si vous pensez que aller là bas pour passer des vacances , c’est de faire les dons($) en même temps , c’est une bonne idée . Pourquoi pas , car ici tout est cher ! combien de familles ne partent pas en vacances en France ? Une découverte ou vacances , ça coûtent de l’argent ! Tant qu’à faire , il vaut mieux faire profiter des pauvres gens . Sinon aller à Las vegas , Hong kong , Tokio , Cannes , Monaco …
    -s’appitoyer les habitants par l’ONG :
    c’est très dur à avaler ! je suppose que ce sont des salariés qui travaillent pour les ONG . L’ ONG , c’est bien l’organisme créé par des états donateur .Or c’est l’humanité…
    Je partirai un peu trop loin par rapport au sujet de LGV.
    C’est le mot  » masturber de l’enfant » qui nous fait déborder . La fierté des cambodgiens, c’est qu’on n’est un peu gêné ici de voir et d’entendre dans la presse , aux informations , débarquer tous les pédophiles au Cambodge . Grâce à leurs milliers de $ et avec la complicité des officiels corrompus , ce pays devient leurs destinées incontournables.
    Or dans notre coutume « masturber  » c’est un sujet tabou . Ici , deux copains , se mettent les bras autour du coup en se promenant dans la rue , seront vus comme PD . Au Cambodge , ce sont des vrais amis .
    Au Cambodge , un jeune ne doit jamais toucher la tête d’un vieux , ce sera un mépris , ici c’est le contraire , c’est l’amitié . Au Cambodge on ne donne pas des bijoux ( embrasser sur la joue) ,homme vers femme et encore moins homme vers homme . Il n’y a que Sihanouk qui le faisait . On salue avec 2 mains ensembles ( sampeah ou chumreab sour). Mais les cambodgiens ne font pas attention , car ils comprennent que ce ne sont pas des khmers .S’il s’agit de 2 cambodgiens , on a le droit à des bonnes critiques .
    La découverte de LGV au sujet qu’on touche au sexe de son enfant , c’est s’amuser , car les gens certainement l’aimaient bien , ce n’est pas méchant .
    Mais c’est le mot employé , qui est mal compris par nous les khmers .
    Ah , la différence des coutumes des pays !
    Je lis régulièrement les articles de LGV , c’est le seul français encore qui s’intéresse à notre coutume et aussi car je suis trop nul en anglais.
    J’espère que vous lisiez au moins mon article ( bernard 33 ) , même c’est mal écris .
    A la prochaine .
    Keim Kim.

    • Sans rentrer dans la polémique, je dois dire que je n’avais jamais entendu ces défauts. J’en ai entendu beaucoup (pas tant que ça quand même) au sujet des khmers, souvent les même, mais ceux là, jamais. Je n’y souscrit pas vraiment non plus mais chacun fait ses propres jugements sur ces propres expériences.
      Ce que j’ai entendu et ce que je peux comprendre : le manque de confiance en soi, le manque d’initiatives par exemple.
      Mais il est toujours simpliste de s’arrêter à l’observation, l’explication est souvent logique.
      En tout cas, bien à vous et merci d’utiliser cette tribune qui est toute vôtre.
      Je pars me coucher sous les « boum boum » de mes voisins qui font un mariage. Tous ceux qui sont venus au Cambodge doivent avoir un peu de compassion pour votre humble serviteur…
      PS: merci d’être de fidèles lecteurs, et je retire le mot masturber qui n’est effectivement pas approprié. Mais il arrive que les mamans « massent » leur bébé pour les endormir lorsqu’ils sont malades.
      Enfin, je m’intéresse et j’aime beaucoup le Cambodge et les cambodgiens, c’est pour cela que je suis venus vivre à Kampot, pour partager cet amour avec mon fils. Je crois heureusement) que je ne suis pas le seul occidental à aimer votre peuple et votre culture. Mais je comprend ce que vous dites, car une majorité de « blancs » se considèrent « supérieurs » à ce peuple, pauvre et moins éduqué.
      Affaire à suivre…

  15. kaunkla@ sans avoir lu l’ensemble de vos commentaires, et pour les résumer :  » Tout ce qui est excessif est insignifiant » .
    vous conseille de faire plus court pour paraître plus clair .

  16. @bernard33 : bel exemple de fainéantise « à la française »… mais plutôt que de stéréotyper une nationalité (ou plutôt une ethnie, les khmers) comme vous le faites, je parlerai de l’outrecuidance vulgaire et ignorante de vos écrits. Descendez de votre piédestal si vous voulez débattre ici, ou alors cessez vos commentaires inutiles et insultants svp.
    J’irai même plus loin en vous accusant de racisme : « Le Khmer est… » Déjà ça part mal. Est-ce que c’est pertinent de penser « le français est romantique, l’italien est dragueur, le mexicain est fainéant » ? Si vous répondez oui, alors le débat s’arrête là.
    Le reste ne vous concerne pas, je ne voudrais pas que vous vous fatiguiez inutilement à lire toute cette prose « excessive »…

    @ LGV : merci pour ton blog, c’est intéressant de te lire. J’ai vécu au Cambodge pendant quelques mois et j’ai aussi eu beaucoup de mal à m’adapter au choc culturel ! Je voudrais revenir sur un point : Ream a raison sur toute la ligne concernant les femmes et les relations amoureuses. Quelle femme (khmère ou pas, on est tous-toutes des êtres humains avec des sentiments) pourrait « préférer voir forniquer son mari avec une pro plutôt qu’avec la voisine » ? Il semble que vous n’ayez pas perçu la très forte inégalité existant entre femmes et hommes au Cambodge, malheureusement. Une de mes meilleures amies cambodgiennes, maintenant vivant aux USA suite à un mariage arrangé avec un homme inconnu de 10 ans son ainé, me l’a bien fait comprendre : être une femme au Cambodge, c’est comme « vivre dans une prison », car tout se sait, surtout concernant les fréquentations des femmes. Les hommes peuvent aller au bordel, ça oui ! Cela se sait, et pourtant, la honte ira sur la femme ! Et si elle se risque à faire de même et à prendre un amant voire un gigolo (si ça existe), plus personne ne lui adressera la parole.
    Voilà pour ma petite contribution au débat… n’hésitez pas à me contredire si vous pensez en savoir plus sur ces quelques aspects de la société cambodgienne. Au passage, un grand merci aux Khmers de nous apporter leur point de vue.

    • @Milaad
      Je partage complètement votre point de vue. mais il faut faire attention à ne pas appliquer nos modèles à tout le monde. Le féminisme est très différent si l’on est indienne, française ou khmer. Effectivement, être une femme au Cambodge implique des responsabilités que les hommes n’ont pas. Si une femme allait au karaoké, tout le village en parlerai pendant longtemps… Mais ici comme ailleurs, la puissance et la force physique sont des concessions faciles. L’homme a, au Cambodge comme partout, l’illusion de maitriser la situation lorsqu’il ne maitrise que la guerre et la violence. Les femmes ont toujours été les véritables décideurs…

  17. @milaad ! @lgv !
    bonjour tout le monde !
    les problèmes soulevés au sujet des femmes /hommes cambodgiens sont réels.
    Toutes ces pratiques ( aller au karaoké , au bordel…) existent . Mais sous la forme d’hypocrisies . Le mari cambodgien souvent « très » jaloux , égoîste et possessif .
    Lui , il a le droit de faire , mais pas son épouse .
    Ce problème de la société khmère , c’est que nos femmes sont souvent soumises , ne se révoltent pas et se laissent faire . Probablement parce qu’elles sous l’influence de la religion et de la tradition .
    L’exemple simple : une femme qui avait découvert que son mari avait une maitresse , préfère pleurer des jours et des jours voire même se suicider ou encore pire aller massacrer l’autre femme .On voit souvent dans cette dernière décennie , l’usage de l’acide sulfurique pour jeter sur la figure de la concurrence , c’est un crime abominable . Car la personne avec le visage défiguré , mais vivante , ne pourra plus utiliser son charme …Ca me donne des frissons .
    Mais on a jamais entendu les réactions de l’homme .Souvent chez les vieux couples , riches , pleins de pouvoir et avec la participation de la corruption des officiels …le ou les coupables ne seront jamais punis .

    Elles préfèrent  » que son mari , aille au bordel au lieu d’avoir une autre épouse en cachette  » .Quand , j’étais jeune (10 ans environ ) , ma cousine enceinte de 7 à 8 mois , ne désirait pas avoir le rapport , accepte que son mari aller au bordel …mais tout le village est au courant .
    La société khmère se développe petit à petit , grâce à l’école ,à l’université , à l’éducation nationale . On voit même les associations des femmes « DROITS et LIBERTéS DES FEMMES  » se sont constitués les derniers temps .
    Un exemple pour rire , l’histoire Homme/ Femme au Cambodge : Le roi Sihanouk possèdait au moins une centaine de femme à l’époque , dans le palais à P.PENH ( MI NOUMS , MI NEANGS , SREYS SNAMS ) , mais ce ne sont pas sa femme . Ah les hommes de ce pays , ça vient du haut …
    Tous ces conneries font rire certains hommes .Quand je discute avec des femmes cambodgiennes , la question  » mais pourquoi vous n’allez pas faire des histoires à votre mari au lieu d’attaquer à d’autre femme ? « .
    Souvent la réponse : c’est dans l’intérêt du mariage , de la famille , les enfants . Le mot femme divorcée ou homme divorcé , c’est un peu déshonoré pour un ou une khmère . Ceci ne m’engage qu’à moi , c’est très complexe le problème de Société qu’au Cambodge ou pet être ailleurs aussi …
    Ces messieurs cambodgiens qui font leur malins envers leurs femmes et si un autre homme fait la même chose pour leurs filles , leurs soeurs , alors c’est certains qu’ils ne restent pas sans rien faire !
    Au Cambodge à mon époque ou encore maintenant , les parents( décident) ou donnent des conseils avant le mariage .Ils observent , voire même faire l’enquête discret , pour voir la situation de la famille du futur marié (pauvre , riches , poli , drogué , ivrogne …) , sont des critères sélectionnés.Pour le bonheur du couple , de la future famille .
    Avec les progrés de la civilisation , cinéma occidental , télé , internet et l’éducation nationale , petit à petit la civilisation khmère évolue et nos femmes ne doivent pas se laisser faire …mais j’avoue que c’est très complexe le problème de société ici ou ailleurs .
    Bon courage et à vous !

  18. Chers LGV et Kaunkla,
    La question que je me pose depuis que je suis revenue du Cambodge, et qui résume un peu la problématique abordée ici, est la suivante : concernant la société cambodgienne, comment préserver la culture et l’identité khmère, sans la sacrifier à l’occidentalisation-américanisation envahissant les pays en développement, tout en améliorant les libertés individuelles ? Car vous l’avez bien décrit kaunkla, la société khmère voire asiatique repose sur un mode de fonctionnement collectiviste. Le mariage, la famille, les enfants, sont plus importants que tout le reste, il y a donc beaucoup de sacrifices individuels, par les femmes comme par les hommes, même si l’on voit que les femmes ont plus de « responsabilités » que les hommes comme vous le dites LGV, ce qui implique quand même un déséquilibre entre ce qu’ont le droit de faire les unes et les autres… Par exemple, il est naturel que ce soit les filles qui s’occupent des parents dans la vieillesse, les garçons (les frères donc) n’y sont pas obligés. Et cela implique des sacrifices bien sûr.
    La question n’est pas de savoir qui décide dans la famille, d’ailleurs ce ne sont pas toujours les femmes (ce serait faire du féminisme-extrémisme à l’envers ! ça dépend des foyers, voilà tout), la question, à mon sens, est plutôt de jauger du développement des libertés individuelles au Cambodge, tout en prenant garde à ne pas observer tout ça par la lorgnette de la culture occidentale. Et pour tenter de répondre à cette question que je posais au début, je pense qu’il faut commencer par rendre possible la liberté d’expression au Cambodge afin que chaque personne puisse exprimer ses attentes. A mon niveau, j’ai relevé qu’il y avait autant de volonté de changement que de volonté de préserver la tradition. Mais comment savoir si déjà la liberté politique n’est pas acquise ??
    Et voilà que je lance un tout autre débat :-)
    Au fait : sousdey chhnam thmey ! à bientôt

  19. @milaad , @lgv !
    soursdey chhnam thmey ! bonne année 2550 !
    en plus c’est l’année de ma naissance , l’année de lièvre ( ou de lapin) , je me souviens plus , en khmer : tounsay .
    merci et bonne année à vous !

  20. rebonjour , une petite erreur de ma part , c’est bonne année 2555 .
    chhnam thors = année de lièvre ou de lapin .

    • Merci pour ces précisions !
      Nous terminons tranquillement ces 3 jours de fêtes et de congés, c’était très bien !

  21. Je crois que c’est l’année du lièvre, car il y a une île nommé « koh tonsay » qui veut dire île du lapin (au large de Kep, un petit paradis menacé, je vous recommande quelques jours de vacances là bas avant qu’elle ne soit rachetée par un promoteur : il y a des bungalows très confortable à 5$ la nuit !)

    • 7 dollars avec une petite sdb collée au bungalow ! C’est encore un paradis mais l’île est déjà rachetée. Un groupe coréen…

  22. bonsoir LGV et Milaad !
    Koh tonsay , doit être une belle île !
    franchement , comme cambodgien de l’est ( kompong cham) ,je n’avais jamais eu l’occasion de passer sur les plages cambodgiennes , sauf une fois , quand j’étais à Ream et Koh kong pendant 15 jours , comme stagiaire dans la Marine en 1973.
    Au retour au srok en 2001 , j’ai eu l’occasion de passer 2 jours à Kompong som avec mon épouse , on a trouvé que l’eau était très bonne .Par rapport à la Méditerranée , l’eau de la Mer au Cambodge était presque tiède.
    On va découvrir et rattraper ce temps perdu lors de ma retraite fin 2012.
    Je vous promet que j’irai voir votre bâteau LGV .
    Pourquoi pas un cambodgien aura comme guide un Français , au Cambodge , …ha ha , je plaisante .
    Ma belle soeur était née à Trach ( ou kompong trach) à Kampot , mais je n’avais jamais eu l’occasion de visiter cette province . Elle était assassinée avec mon frère et ses 7 enfants par les criminels Khmers rouges , entre 1975-78.

    J’aime bien la Mer et mon épouse également , on va découvrir ces petits coins de paradis , bientôt .
    Encore une fois Merci et bon courage !

    • @kaunkla Avez-vous encore de la famille au Cambodge ? Vôtre femme est elle cambodgienne ?
      Le Cambodge est un magnifique pays où les gens et le climat sont doux et souriants. Je ne regrette en rien mon installation ici à Kampot, au bord de la mer. Mais, sans chercher à vous décourager, le système de santé est encore très précaire et le confort auquel on a pris goût toute sa vie française peut manquer un peu.
      Désolé si je me mèle de ce qui ne me regarde pas, j’espère vraiment vous voir l’année prochaine lors de vôtre retour au pays, mais je ne voudrai pas que ce soit un échec…

      Bon lundi, bonne semaine, et à très bientôt

  23. Bonjour LGV !
    mon parcours de combattant était assez rude !
    né à Kompong cham , lycéen du Lycée Preah Sihanouk (63-70) à Kg Cham également , puis me trouvais à la capitale PPenh comme réfugié , car notre maison était incendié lors des combats ( khmero-khmer-rouge -vietcong) . J’étais chez mon frère ( infirmier à l’hôpital Preah kèt Mealea à Ppenh) , et ma belle soeur qui était née à Kampot (kompong trach) .
    Lors de la guerre , 1970-75 , je me suis engagé dans La Marine à Chrouy Changvar , en face de la Capitale .
    Après la chute de 17/04/1975 , je me trouvais dans les coopératives à Pursat , sans ma famille . D’ailleurs c’est une destinée , car si j’étais avec qu’elle , tout le monde sera mort par les KR.Mon grand frère et ma belle soeur et ses 7 enfants étaient assassinés entre 1975-78 , que personne ne sait exactement l’endroit où ces assassins jeter leurs corps.
    En 1977 , je suis parti de Pursat jusqu’en Thailande avec 3 compatriotes ( tous tué par les KR) et suis devenu réfugié à Aranya Prathet (Trat , Pays thai).
    Fin 1977 , j’étais accueilli par la France , comme réfugié politique .C’était mon choix entre :France USA ,Australie.
    Au début , c’était très dur : adaptation à la vie française , recherche d’emploi , communications dans tous les domaines , la vie de tous les jours …malgré le français à l’école depuis le CM1 en 1959 . Bien entendu mon Maître à l’époque , c’était un cambodgien ( bonjour les accents).
    A propos , je m’excuse aussi sur les erreurs de français dans ce texte , car en khmer , il n y a pas de LE , LA , LES , ni Présent , Passé , Futur . On a la tendance de revenir sur sa langue maternelle.
    Ecoeuré par la méchanceté des Khmers ( Khmer Rouge) , je me suis dit : plus jamais moi et ma famille , on ne doit plus rester khmer .
    D’où une grosse erreur , tous mes enfants ne parlent pas un mot en khmer , ma femme une française , non plus.
    En 1978 après la chute de KR , le Cambodge a été changé . L’évolution se fait petit à petit , depuis l’intervention de l’ONU , puis maintenant , la situation est nettement meilleure . Les communistes nous font très mal , il faut encore des décennies pour se relever.
    Comme immigré en France , ce n’était pas facile . La lutte pour trouver des emplois ,l’ affront à la nouvelle société .Etant donné que je suis un khmer ,déraciné, un dur comme on dit et que je viens de sortir de l’enfer des KR , j’ai toujours travaillé dur dans ce pays , depuis mon arrivée , 1977 -2011 , jamais j’étais en chômage .
    Maintenant , c’est mon tour de se reposer en 2012 .Je vais découvrir mon pays bien aimé , les provinces , les lieux tragiques où j’ai failli mourir plusieurs fois et également les petits coins de paradis : LA MER CAMBODGIENNE.
    Je peux vous dire aussi CHAPEAUX à vous , d’aller vous installer , là bas , comme expat .
    LGV , sans vouloir vanter , j’aime bien lire votre Blog , car comme on dit, CEUX QUI RESSEMBLENT, S’ASSEMLENT.
    Plus de 30 ans en Lorraine suffit , le climat un peu spécial ou il pleut ou il fait froid .
    L’écart de T° : 20 degrés entre la nuit et l’après-midi , mais c’est quand même un beau pays . A peine le printemps , il faut déjà sortir la tondeuse …
    Mon épouse , originaire de Lens ( une schti) , adore la Mer , mais ce qui m’inquiète un peu c’est le mal du pays , car nos enfants sont français et vivre en France .
    En lisant votre blog , elle sourit et la rassure . Je vais faire d’abord un essai de quelques mois et faire découvrir un peu plus tard cette mère patrie à mes enfants et mon adorable petite fille .
    PS. votre pays LA BRETAGNE , c’est aussi un beau pays , mais c’est un peu différent de La Lorraine . J’étais assez souvent à Pornichet pour faire le stage de lutte incendie .
    Hélas , c’est l’heure d’aller travailler , je suis du poste l’Après-midi aujourd’hui !
    Bonne journée et à bientôt !

    • @kaunkla,
      Bonsoir et je suis ravi si j’aide votre femme à se préparer au Cambodge. J’espère que ce qui transparait de mes articles est de la joie de vivre ici ! Car oui je suis très heureux de mes choix de vie. J’ai rencontré quelques personnes qui ont connus des parcours similaires (réfugié des KR avec une nouvelle vie en France), j’ai aussi rencontré une dame française élevé au Cambodge à la fin de l’Indochine française. Tous sont surpris de ce qu’ils retrouvent, et ce n’est presque jamais le Cambodge de leur jeunesse fabriqué de toute pièce par leur mémoire et l’imagination fertile de notre cerveau. Je ne dis pas ça pour vous décourager, au contraire. Les cambodgiens sont sortis de l’horreur et conserve encore quelques stygmates de l’indicible ; mais en général, à part quelques réactions naturelles (aux vues des horreurs vécues), les cambodgiens ont tourné la page (peut-être trop tôt aux dires de certains) plus vite que leur gouvernement. Corrompus, à la solde des vietnamiens et déconnectés des réalités, le gouvernement ralentis l’avancée du pays vers l’avenirs. Ce n’est pas totalement de leurs fautes, l’ONU et les ong (qui font tout de même un travail utile) les ont habitué à des flots d’argents peu contrôlés. D’ailleurs à PP la vie est chère à cause de cette immense communauté de « travailleurs sociaux ».
      Mais comme vous le dites, vôtre pays est magique avec de nombreuses différences entre les régions, un peu comme en France. La culture et le patriotisme khmer sont forts et riches. Bon retour dans le pays d’Angkor Wat et du sourire gratuit (ce qui se fait de plus en plus rare)…

?>